Brièvement

Les personnes ayant une sensibilité, un trait ou un trouble élevé?

Les personnes ayant une sensibilité, un trait ou un trouble élevé?

Il est connu que la façon dont les gens traitent les informations qu'ils reçoivent des stimuli de leur environnement varie considérablement entre eux. Tous les êtres humains n'ont pas la même vitesse, ni la même profondeur lorsqu'ils interagissent avec notre environnement.

Certaines personnes semblent ne pas réagir émotionnellement aux événements qui leur arrivent, qu'ils soient positifs ou négatifs (bien qu'en réalité, plus que de "ne pas réagir", il pourrait être précisé qu'ils semblent ne pas exprimer d'émotion, car il est pratiquement impossible d'éviter une réaction émotionnelle), tandis que d'autres peuvent ressentir une intensité émotionnelle considérée comme inhabituelle.

Le contenu

  • 1 Caractéristiques des personnes à sensibilité élevée
  • 2 Alors, pourquoi une sensibilité élevée peut-elle être un problème? Est-ce un trouble?
  • 3 Que faut-il travailler avec une sensibilité élevée?

Caractéristiques des personnes à sensibilité élevée

Le Personnes à haute sensibilité (autrefois, "Hypersensibilité") sont ceux qui ils ont un système neuro-sensoriel d'une capacité supérieure à celle de la majorité de la population, quelque chose qui se traduit par une capacité plus développée de détecter des aspects de leur environnement qui pourraient passer inaperçus par d'autres, ainsi qu'un niveau d'empathie également supérieur à la moyenne en raison de cette capacité à détecter des détails chez d'autres personnes et à répondre à leurs demandes et leurs besoins (Aron et Cutanda, 2006). Cela implique qu'ils peuvent établir des relations personnelles qui permettent un développement individuel sain et constructif.

D'un autre côté, chez les personnes à sensibilité élevée, une association avec un stress perçu plus important et des symptômes de mauvaise santé plus fréquents que dans la population générale (Benham, 2006), probablement en raison d'une plus grande sensibilité (entendue comme «attention à») Aux symptômes somatiques, être capable de détecter des sensations physiologiques que d'autres peuvent ne pas percevoir.

Les études actuelles confirment qu'il existe une base génétique dans la sensibilité élevée ce qui signifie que cela peut s'expliquer dans une large mesure grâce au système dopaminergique (qui joue un rôle important dans le développement de la personnalité) de notre cerveau, bien que des facteurs environnementaux tels que les événements stressants de la vie soient également pertinents, ce qui peut entraîner des variations unique à ce trait de personnalité (Chen et al., 2011).

De plus, les implications génétiques de la sensibilité élevée signifient qu'il est très probable de trouver plusieurs membres de la famille avec cette caractéristique, ainsi que le fait que l'AS est présent chez deux personnes sur dix, sans distinction de sexe.

Alors, pourquoi une sensibilité élevée peut-elle être un problème? Est-ce un trouble?

Une sensibilité élevée, pour ceux qui en font l'expérience, peut facilement devenir une épée à double tranchant, car certains de ses avantages évidents peuvent devenir gênants.

Par exemple, les personnes ayant une sensibilité élevée signalent généralement difficulté à fixer des limites à vos relations sociales, de sorte que l'intensité émotionnelle avec laquelle ils vivent à un moment donné puisse être augmentée et qu'ils puissent subir des blocages dans la sphère sociale du fait de cette difficulté à établir des limites. De la même manière, la capacité d'empathie peut être un problème lorsque l'expérience de la douleur des autres devient une véritable douleur elle-même (Acevedo et al., 2014).

En effet, chez les personnes à sensibilité élevée, il y a une plus grande capacité à «faire une pause et vérifier» ce qui leur arrive dans des situations nouvelles, un niveau plus élevé de vigilance et d'attention et, par conséquent, être plus rapide en réagissant à la fois à des stimuli négatifs et positifs (Acevedo et al., 2014).

Cependant, il convient d'ajouter que les personnes ayant une sensibilité élevée ne correspondent généralement pas bien aux critiques, souvent pas tant pour la raison de la critique elle-même, mais pour la manière dont elle est formulée. Ceux qui se rapportent à une personne ayant une sensibilité élevée doivent garder à l'esprit que la façon de transmettre une idée peut changer radicalement sa perception par la personne atteinte de SA.

De la main de ce qui précède, Le déploiement attentionnel qu'un PAS met en mouvement face à toute nouvelle situation ou contexte est si grand qu'il peut s'y adapter, que les changements génèrent généralement un inconfort intense. Encore une fois, l'enjeu n'est pas tant le changement en soi que «l'investissement énergétique» que la personne doit faire pour se réadapter à la nouvelle situation (rupture, changement d'emploi, décès d'un proche, etc.)

Sur la base de ce qui précède, plusieurs études ont indiqué l'existence de quatre facteurs présents chez une personne à sensibilité élevée: profondeur de traitement, la grande émotion et empathie, la sensibilité aux subtilités et la surstimulation / saturation.

Que travailler avec une sensibilité élevée?

Il est vrai que les problèmes décrits dans la section précédente peuvent être un problème quotidien pour la personne atteinte de SA, mais, La sensibilité élevée doit-elle être considérée comme un trouble? La réponse est clairement "Non" retentissant

Les personnes à sensibilité élevée sont des personnes ayant une caractéristique spécifique et spécifique qui les rend plus capables de percevoir et de ressentir les événements, les émotions et les relations qui se produisent au quotidien., comme l'ont montré certaines études scientifiques qui ont utilisé l'imagerie par résonance magnétique pour mesurer les réactions cérébrales aux stimuli visuels liés à différentes situations émotionnelles chez les personnes à sensibilité élevée (Aron et Cutanda, 2006; Acevedo et al., 2014).

C `est vrai que peut éprouver des difficultés, principalement liés à deux problèmes: d'une part, le manque de connaissance et de compréhension par l'environnement immédiat de ce que signifie être une personne très sensible et, d'autre part, le manque de compétences pour établir certains modèles d'interaction et de frontières saines avec les autres.

En tout cas, La psychoéducation sur cette caractéristique peut être très utile pour la famille et les amis, et il serait également très productif de parler de haute sensibilité dans les centres éducatifs dès la première enfance, car l'incidence de ce trait à ce jour n'est pas précisément faible.

Et d'autre part, Pour travailler avec un PAS, cette caractéristique ne doit pas être spécifiquement considérée comme s'il s'agissait d'un problème limitant., mais comme une partie de l'ensemble qui constitue la personne, permettant d'analyser à la fois les forces et les faiblesses pour aborder, si elles surviennent, ces difficultés émotionnelles qui pourraient nécessiter le soutien d'un psychologue.

Les références

  • Acevedo, B. P., Aron, E. N., Aron, A., Sangster, M. D., Collins, N., et Brown, L. L. (2014). Le cerveau hautement sensible: une étude IRMf de la sensibilité du traitement sensoriel et de la réponse aux émotions des autres.Cerveau et comportement4(4), 580-594.
  • Aron, E. N. et Cutanda, T. (2006). Le don de la sensibilité: les personnes très sensibles, Ed. Obelisco.
  • Benham, G. (2006). La personne très sensible: Rapports de stress et de symptômes physiques. Personnalité et différences individuelles, 40(7), 1433-1440.
  • Chen, C., Chen, C., Moyzis, R., Stern, H., He, Q., Li, H., Li, J., Zhu, B., et Dong, Q. (2011). Contributions des gènes liés à la dopamine et des facteurs environnementaux à la personnalité très sensible: une approche au niveau du système neuronal en plusieurs étapes. PloS one, 6(7), e21636.